LE COPAIN

L’association Le Copain a été fondée en Suisse romande en mai 1993. Le Copain met la vieille complicité qui unit l’homme et le chien au service d’une grande cause : l’autonomie des personnes touchées dans leur santé, souffrant de déficits sur le plan moteur, problèmes de développement, atteintes de diabète ou d’épilepsie. Le chien favorise également l’intégration sociale de son bénéficiaire.

A l’âge de 2 mois, les chiots rejoignent leur famille d’accueil. Celle-ci se met à disposition bénévolement et joue un rôle très important. La pré-éducation commence dès l’âge de 8 semaines. La tâche de ces familles d’accueil est de conditionner l’aptitude des chiots à assimiler la phase d’éducation. Afin de bénéficier d’une formation de base optimale, les familles d’accueil sont régulièrement accompagnées par un moniteur bénévole de Le Copain. Un jeune chien reste environ 15 à 18 mois auprès de sa famille d’accueil avant de revenir à notre centre de Granges, pour y suivre une formation dispensée par nos éducatrices canines spécialisées. Celle-ci s’achèvera par la remise à un bénéficiaire. Le Copain demeure propriétaire de l’animal, même si son maître en est désormais responsable. Un contact régulier est maintenu entre Le Copain, le bénéficiaire et son chien d’assistance, en vue de renforcer le lien créé entre les deux partenaires.

Le chien d’assistance reçoit une éducation spécifique lui permettant d’intervenir auprès d’une personne à mobilité réduite, favorisant ainsi son autonomie personnelle. Le chien d’éveil possède des dispositions particulières l’enjoignant à porter assistance à un enfant ou un adulte atteint dans son développement. Il peut stimuler, éveiller ou apaiser la personne.

Le chien s’adapte toujours à l’environnement de son bénéficiaire en vue de le seconder au mieux et un véritable lien se tisse entre l’animal et son maître.

Alerter une personne souffrant d’épilepsie d’une crise imminente fait aussi partie de la mission de Le Copain. Une collaboration étroite s’instaure entre le bénéficiaire et son chien qui est à même de détecter la survenue d’une crise. En pareil cas, il s’assurera que la personne est bien en sécurité et lui amènera ses médicaments. Il veillera alors sur son bénéficiaire jusqu’à la fin de l’épisode de crise. Le travail fourni par le chien engendre une sécurité accrue pour le bénéficiaire et développe son autonomie dans la vie quotidienne. C’est précisément ce défi qu’encourage la Fondation ROBMAR. Aussi soutient-elle spécialement ce projet fascinant.

www.lecopain.ch 

Les conditions pour effectuer un don sont disponibles sous la rubrique Information.